Qu’est-ce que le mariage ?

« Le mariage est une vraie vocation, comme le sont le sacerdoce et la vie religieuse. Deux chrétiens qui se marient ont reconnu dans leur histoire d’amour l’appel du Seigneur, la vocation à faire de deux, homme et femme, une seule chair, une seule vie. Et le Sacrement du mariage enveloppe cet amour avec la grâce de Dieu, il l’enracine en Dieu même. Avec ce don, avec la certitude de cet appel, on peut partir en sécurité, on n’a peur de rien, on peut tout affronter, ensemble. »

Pape François

Question posée au Pape François (octobre 2013)

« LE MARIAGE CHRÉTIEN : À DEUX VERS LE CIEL »

Le mariage est la vocation naturelle de l’homme et de la femme. Il est un chemin de sainteté à part entière.

Dieu qui est amour, a créé l’homme par amour et l’a appelé à aimer : c’est sa vocation fondamentale. L’amour mutuel de l’homme et de la femme est l’image de celui de Dieu pour l’homme. L’homme et la femme sont créés l’un pour l’autre. Le mariage est donc une réalité naturelle : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul » (Gn 2, 18) nous apprennent les Écritures. Mais Jésus l’a transformé en en faisant un sacrement, c’est-à-dire une source de grâce et de sanctification.

Ce sacrement a un sens très profond : il lie les époux du même lien que celui par lequel l’Église est unie au Christ. Les rapports des époux doivent désormais être à l’image des rapports du Christ et de l’Église. Le foyer chrétien est donc une micro-Église.
En vivant entre eux pleinement l’alliance, la fidélité, la tendresse, le don et le pardon, les couples montrent au monde la profondeur et la nature de l’amour de Dieu.

Un chemin de sainteté

Dans la vocation du mariage, pour chacun des conjoints, le chemin vers Dieu passe par l’autre. Dans un couple, le chemin de la sainteté est donc celui de l’amour conjugal. « Le mariage sacramentel est un bien et même un grand bien et le chemin par lequel la majorité des baptisés, tous ceux qui ont la vocation du mariage, sont appelés à la sainteté. » (Jean Daujat)

La sainteté dans le mariage se réalise donc vraiment lorsque chaque conjoint comprend qu’il ne peut aimer Dieu qu’en aimant son époux. En effet, être saint c’est faire la volonté de Dieu. Or, dans la vocation du mariage, Dieu demande d’aimer son époux(se) comme on L’aime Lui. La vie spirituelle est donc intimement liée à la vie conjugale. « Il n’y a de mariage chrétien que dans la volonté des époux de réaliser dans toute leur vie conjugale l’attitude du Christ-Époux à l’égard de l’Église-Épouse. »(Y. Semen, La sexualité selon Jean-Paul II, p 164.) Il a donné sa vie pour elle. Pour vivre cette analogie, les époux doivent mourir à eux-mêmes.

Le sacrement est une source

Pour aider les époux, l’Église leur offre de grandes ressources : prière et sacrements – eucharistie et pénitence. « Si la source humaine venait à se tarir, la source divine est aussi inépuisable que les profondeurs insondables de la tendresse de Dieu. » (Paul VI, discours aux Équipes Notre-Dame, 1970)
Son plein épanouissement, c’est dans la fécondité que le couple le trouve, car son amour est fécond et source de vie, à l’image de l’amour de Dieu. La fécondité est bien le couronnement du mariage. Dans sa bonté, Dieu a voulu faire participer les hommes à son oeuvre créatrice. »

(Source Emilie Pourbaix sur le site mavocation.org )

Quelques liens :

Derniers contenus :

La rencontre, le celibat, et la solitude

Conférence Mgr Ravel – La rencontre, le celibat, et la solitude – JMJ Lyon #JMJ #JMJLyon #Krakow2016

Plus de contenus à venir

Le site s’enrichira au fur et à mesure.